Le Club des Démocrates

Un lieu de libres débats sur la citoyenneté, la vie politique française et les partis

Pourquoi François Bayrou a perdu à Pau

Posted by picharotte sur 18 mars 2008

C’est la question que tout adhérent au Modem devrait se poser plutôt que de gémir sur l’injustice du mode de scrutin ou sur la méchanceté des journalistes.

François Bayrou n’a pas échoué pour des raisons personnelles. Il est toujours un brillant orateur. Il a de bonnes idées, qu’il expose avec conviction.

Simplement, il s’est trompé de stratégie. Il a fait comme si on était 15 ans en arrière, comme si le Mouvement démocrate n’existait pas, comme si on était encore au plus beau temps de l’UDF.

François Bayrou n’avait pas d’implantation locale. François Bayrou n’est pas palois. Pendant la semaine, il habite Paris. Le weekend, il habite Bordère, un joli petit village où il s’est plu à recevoir les journalistes pendant les élections présidentielles, pour prouver ses racines paysannes. On l’a vu aux champs, avec ses chevaux, avec son tracteur. Les tracteurs sont rares à Pau, les chevaux aussi.

Alors François Bayrou a fait semblant. Il a réuni quelques habitants au mois de septembre et d’octobre, à la va-vite. Il a fait confiance à son équipe paloise pour “prendre le poul de la ville” Il est devenu, pour quelques semaines, un supporter acharné de la section paloise de rugby. Il est probable qu’on le verra moins souvent dans les mois qui viennent.

Il a cru que la communication pourrait remplacer son manque d’implantation locale. François Bayrou a misé sur sa notoriété, son réseau de connaissances parmi les média locaux et nationaux. Il a systématiquement utilisé les médias pour cultiver son image d’homme d’état. Lui qui pendant la présidentielle se plaignait de la partialité des médias, était sur toutes les chaines d’information, sur toutes les radios, il a fait la une des journaux locaux une bonne dizaine de fois au point de fatiguer les gens normaux qui n’en demandaient pas tant, et se sont, petit à petit, lassés.

En fait, il a cru que les discours suffiraient, que les mots allaient, comme pour les élections présidentielles, magiquement convaincre. Pas de bol, c’était des élections municipales : il faut être concret. Il faut sentir les habitants et cela ne peut se faire en quelques mois.

Un travail régulier dans les quartiers, avec beaucoup d’écoute, de temps passé, effectué par des militants engagés aurait pu peut-être pallier ce manque d’implantation. Mais, ce travail de fond n’a jamais été fait. Les “militants” UDF palois, avocats, chefs d’entreprise, médecins, ne savent pas ce que “discuter politique avec un quidam” veut dire. Les nouveaux adhérents ? Ils n’ont jamais pour la plupart été réunis.

La démocratie concrète, ne se décrète pas. Elle se construit jour après jour dans la population par un long travail exigeant et rigoureux où il faut montrer l’exemple. C’est par une pratique démocratique continue qu’on habitue les gens à s’occuper des affaires publiques et qu’on leur redonne le goût de la “politique”. La concertation avec la population du mois d’octobre et de novembre a été trop courte pour appréhender avec finesse les problèmes de la ville et la façon dont la population les ressent.

N’étant pas proche des habitants, François Bayrou l’a joué “homme providentiel”. Il s’est présenté comme le sauveur; celui qui grâce à ses relations ministérielles (Darcos, Juppé) et ses amis bien placés, allait faciliter le développement de Pau et sa “réussite”.

Mais les grands projets de François Bayrou dont plusieurs se sont avérés flous (le tram sur pneus par exemple) les envolées lyriques sur la grandeur de la ville sont tombés à plat.

Il déclarait : “ »Les palois vont devoir choisir celui qui va porter l’image de leur ville dans les années qui viennent, celui qui va la défendre”.Là non plus, il ne s’est pas rendu compte à quel point il méconnaissait les attentes des palois.

Puis d’homme providentiel, François Bayrou est devenu la star, pourchassé par les télés, créant un embouteillage pour avoir voulu serrer quelques mains au centre ville devant les caméras.

Il a joué la star dans ses arrivées lors des meetings avec musique triomphante, escalade rapide des escaliers sous les ovations, bref, à la manière des stars du show biz ou de la télé. On a vu bientôt notre François arborer en tout lieux, par tous les temps, une longue et ravissante écharpe bleu claire qui n’était pas sans rappeler aux palois le chapeau de Dédé Labarrère.

Le ridicule était atteint, peut-être dépassé…

Suite logique de ce vedettariat, la star est devenue arrogante. Le slogan de la ville de Pau est : “Pau la vie rêvée des villes”. François Bayrou a osé dire : “Ce slogan a été inventé par André Labarrère, nous nous allons le rendre réalité!”

Par ailleurs, François Bayrou s’est contredit à plusieurs reprises :

Lui qui n’avait pas eu de mots assez durs pour Sarkozy qui “débauchait” des personnalités du PS a commencé par faire exactement la même chose. Josy Poeito, élue du parti socialiste qui était la première adjointe du maire sortant Uriéta s’est vu proposer la deuxième position sur la liste Pauconfiance et la première place d’adjointe. Patrice Estanguet, ancien champion de canoë et ancien membre de l’équipe municipale d’André Labarrère, figure emblématique des socialistes palois à qui François Bayrou avait rendu un hommage appuyé a très vite été récupéré par la liste Pauconfiance

Il reste 2 erreurs à commettre :

S’acharner à rendre responsables de la défaite, les vilains UMP, le mode de scrutin, les méchants média etc…

Démissionner du conseil municipal ce qui ne manquera pas de prouver aux habitants que, hormis la mairie, ce n’etait pas le travail politique municipal qui l’intéressait.

Alain Picharotte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :