Le Club des Démocrates

Un lieu de libres débats sur la citoyenneté, la vie politique française et les partis

Archive for 27 mars 2008

Oloron Sainte Marie : la querelle des classiques et des modernes

Posted by picharotte sur 27 mars 2008

La République des Pyrénées offrait, mercredi 26 mars, une analyse des tensions qui règnent au sein du Modem de la région d’Oloron (64).

L’affaire est intéressante car elle est, peut-être, emblématique de ce qui pourrait se passer un peu partout.

D’un coté, un Modem « classique », c’est à dire composé de notables UDF, installés dans leurs fauteuils d’élus à la mairie d’Oloron représenté par André Labarthe, ancien adjoint au maire UMP Hervé Lucbéreilh.

De l’autre, un Modem « moderne » qui a établi un bilan critique du mandat du maire sortant et décidé de ne pas renouveler la collaboration avec lui. Résultats des courses : Hervé Lucbéreilh a perdu la mairie et c’est le socialiste Bernard Uthurry qui est devenu maire d’Oloron.

Tout pourrait s’arrêter là. Mais André Labarthe, désespéré par la perte de son mandat, a décidé « dès le soir de l’élection de Bernard Uthury d’entrer en campagne ». Il veut « créer un nouveau centre fort à Oloron »

De leur coté, les « modernes » dont notre ami et internaute Patrick Quinquis se fixent l’objectif d’ « ancrer le Modem dans la quatrième circonscription ».

Il est évident qu’une lutte d’influence est désormais ouverte à Oloron entre ces 2 tendances et le résultat de cette lutte pèsera sur l’avenir du Modem local. Il faut donc veiller à ce que cette « confrontation  » se fasse dans le respect absolu de la démocratie, et que des erreurs du type de celles qui ont été perpétrées en Gironde (exclusions) ne se renouvellent pas.

Au delà des péripéties locales, cette confrontation qui s’annonce à Oloron est révélatrice d’une question à laquelle aucun dirigeant du Modem n’a réellement, à ce jour, répondu :

Faut-il sacrifier ses idées à un mandat dans un exécutif ou faire valoir ses idées au risque de perdre des élus. C’est notre incapacité à trancher ce noeud gordien, qui est la cause aujourd’hui de l’incompréhension des français à l’égard de l’orientation du Modem Entre le pragmatisme (il faut à tout prix des élus pour peser sur la vie politique nationale) et la position de principe (c’est en prenant des positions exemplaires et parfaitement claires qu’on construira durablement le Modem) les militants devront choisir.

Vite…

Publicités

Posted in Non classé | Tagué: | Leave a Comment »